Syndrome de haute résistance des voies aériennes supérieures et syndrome des jambes sans repos

Syndrome de haute résistance des voies aériennes supérieures et syndrome des jambes sans repos

Le syndrome de haute résistance des voies aériennes supérieures (SHRVAS) est souvent diagnostiqué à tort FMS ou CFS. Il a une physiopathologie similaire à l'apnée obstructive du sommeil. Caractérisé par une résistance des voies respiratoires supérieures à la respiration pendant le sommeil, il est souvent non diagnostiqué. Les patients avec un SHRVAS ont souvent une hypotension artérielle, des troubles cognitifs, de fréquents réveils nocturnes, un sommeil non récupérateur, une fatigue constante, une anxiété, une dépression et des douleurs musculaires chroniques. Le diagnostic du SHRVAS est réalisé par un enregistrement polysomnographique. Une ventilation nocturne en pression positive continue (PPC), traitement identique à celui de l'apnée du sommeil, permet d'apporter une solution quasi définitive à ce soit disant FMS/CFS. Les produits sédatifs et les narcotiques souvent prescrits aux FMS/CFS seront ici contre-indiqués au risque d'aggraver le SHRVAS.

 

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR), appelé aussi impatiences dans les jambes ou impatiences nocturnes, est relativement fréquent dans la FMS. C'est un trouble neurologique qui cause un besoin irrésistible de bouger les jambes pour arrêter des sensations désagréables ou bizarres. Il affecte le plus souvent les jambes, mais peut affecter les bras, le torse et la tête. Ce besoin naît d'une douleur musculaire ou d’un inconfort dans les membres inférieurs - fourmillements, picotements, engourdissements, sensations de brûlure, sensations électriques - dont l’intensité varie beaucoup d’une personne à l’autre. Ces sensations désagréables surviennent particulièrement durant les périodes de détente ou d'inactivité. Par conséquent, il peut être très difficile de simplement se reposer, ou encore de rester assis pour assister à une réunion ou de voyager en avion, par exemple. Puisque les symptômes ont tendance à s’aggraver le soir et la nuit, l'assoupissement est plus ardu. L’insomnie chronique qui peut en résulter entraîne fatigue et somnolence durant le jour, altérant énormément la qualité de vie. Certaines personnes racontent même avoir la sensation, au réveil, d’avoir marché toute la nuit.

Retour

 

[email protected]
Retour en haut de la page

Copyright © 2009-2019 fibrokur.com All rights reserved. בנייה וקידום אתרים