THYROIDE et MALADIE COELIAQUE : relations Hashimoto/Gluten

THYROIDE et MALADIE COELIAQUE : relations Hashimoto/Gluten

Plusieurs études montrent un lien étroit entre la maladie d'Hashimoto et l'intolérance au gluten (la maladie cœliaque). Le lien est si bien établi que les chercheurs suggèrent que toutes les personnes atteintes de la maladie d'Hashimoto subissent un dépistage de l'intolérance au gluten, et vice versa. La gliadine est une des fractions protéiques du gluten contenues dans le blé, le seigle et l'orge. Les produits contenant du gluten fragilisent les parois de l'intestin et peuvent faciliter la perméabilité intestinale, surtout si l'individu est déjà prédisposé à l'intolérance au gluten. Lorsque la perméabilité intestinale se produit, le gluten est introduit de l'intestin dans la circulation sanguine, où il n'appartient pas hors de l'intestin.

Comment s'explique la relation thyroïde-gluten? Il s'agit d'une "usurpation" d'identité. La structure moléculaire de la gliadine ressemble étroitement à celle de la glande thyroïde. Lorsque la gliadine fait effraction à travers la barrière protectrice de l'intestin et pénètre dans la circulation sanguine, le système immunitaire intervient pour la détruire, exacerbant ainsi les réactions auto-immunes de l'organisme. Les anticorps anti-gliadine vont venir également attaquer directement les tissus de la thyroïde. Des études montrent que le gluten joue un rôle dans le développement de maladies auto-immunes comme la maladie d'Hashimoto, tout comme il est capable d'entretenir ou d'aggraver une maladie d'Hashimoto préexistante. Cela signifie que si vous avez la maladie d'Hashimoto et que vous mangez des aliments contenant du gluten, votre système immunitaire va attaquer votre thyroïde.

Le retrait complet et définitif du gluten de l'alimentation fait partie intégrante et indispensable au style de vie à adopter pour une bonne gestion de la maladie d'Hashimoto.
 

norkurld@zahav.net.il
Retour en haut de la page