COMPLICATIONS DE L'HYPOTHYROIDIE : une population à risque

COMPLICATIONS DE L'HYPOTHYROIDIE : une population à risque
  • Maladie du cœur et accident vasculaire cérébral
  • L'hypothyroïdie peut conduire à une résistance à l'insuline
  • Risques d'une hypothyroïdie non traitée
  • Le coma myxœdémateux

 

1) Maladie du cœur et accident vasculaire cérébral
L'hormone thyroïdienne joue un rôle dans la régulation de la synthèse, du métabolisme et de la mobilisation des lipides.
Chez les patients avec une hypothyroïdie clinique patente, il y a une augmentation des taux sanguins du cholestérol total, du LDL ( low-density-lipoprotein, le "mauvais" cholestérol) cholestérol, de l'apoprotéine B et de la lipoprotéine(a); certains ont une concentration élevée des triglycérides (Cliquez ici).
La concentration du HDL cholestérol est habituellement respectée dans l'hypothyroïdie clinique patente, bien qu'elle ait été signalée haute ou basse dans différentes études.

Il est primordial de traiter une thyroïde hypo-active pour réduire le taux de cholestérol, particulièrement celui de la LDL, responsable de dépôts graisseux dans la paroi des artères, afin d'éviter les risques de maladies du cœur et d'accidents vasculaires cérébraux. Des études ont montré l'importance tant de la détection que du traitement précoce de l'hypothyroïdie, permettant également de réduire jusqu'à 20% les taux de cholestérol.
Selon l'étude réalisée au Boston University Medical Center citée ci-dessus en encart: "La plupart des anomalies lipidiques chez les patients avec une hypothyroïdie clinique patente seront résolues avec un traitement hormonal thyroïdien de remplacement. Cependant, les essais cliniques, à ce jour, n'ont pas montré un effet bénéfique du traitement hormonal thyroïdien sur les taux lipidiques sériques chez les patients avec une hypothyroïdie infra-clinique". En conséquence de cette étude, il s'avère que dans l'hypothyroïdie infra-clinique si la thérapie hormonale thyroïdienne n'a pas normalisé les concentrations lipidiques sériques, un traitement spécifique hypolipidémiant sera ajouté. (Cliquez ici) 
En conclusion, tous les patients présentant une hypercholestérolémie (et/ou hypertriglycéridémie) devraient subir un dépistage d'une éventuelle hypothyroïdie (entre autres causes de dyslipidémie secondaire), avant l'instauration une thérapie hypolipidémiante spécifique.

Chez les femmes âgées
Selon une étude parue dans Annals of Internal Medicine, une légère thyroïde sous-active est un risque majeur de maladies cardiaques chez les femmes âgées. Une autre étude, hollandaise, appelée "The Rotterdam Study", a montré que les femmes âgées avec une hypothyroïdie infra-clinique avaient deux fois plus de risque d'avoir une obstruction de l'aorte que les femmes âgées indemnes de cette condition. Les cas de crises cardiaques avaient été deux fois plus nombreux. (Cliquez ici)
Cette étude conclue que l'hypothyroïdie infra-clinique chez les femmes âgées, souvent dépourvue de symptômes évidents pour les patientes et sans symptômes "observables" par leurs médecins, faisait courir un risque important tant de durcissement des artères que de crises cardiaques. La Rotterdam Study insiste fortement sur l'indication du dépistage de la moindre hypothyroïdie chez les femmes âgées afin de prévenir des pathologies cardiovasculaires.

2) L'hypothyroïdie peut conduire à une résistance à l'insuline
Les hormones thyroïdiennes ont un large impact sur le métabolisme du glucose. L'hypothyroïdie a été associée à une diminution de la sensibilité à l'insuline entraînant une résistance à l'insuline. La résistance à l'insuline apparaît quand l'organisme ne répond pas bien à l'insuline produite par le pancréas. La résistance à l'insuline accroît le risque de développer un diabète de type 2. Une fonction thyroïdienne déficiente peut également favoriser le développement de complications liées au diabète.
Bien que cela soit rare, les patients hypothyroïdiens encourent un risque d'hypoglycémie (Cliquez ici).

3) Risques d'une hypothyroïdie non traitée
Les individus avec une hypothyroïdie non traitée ont un risque accru de:

  •  Infection
  •  Infertilité
  • Avortement
  • Donner naissance à un bébé avec des anomalies congénitales
  • Défaillance cardiaque: l'hypothyroïdie peut affecter la contraction du muscle cardiaque et accroître le  risque de défaillance cardiaque chez un patient cardiaque.
  • Anémie par déficit en fer
  • Dépression (courante dans l'hypothyroïdie): elle peut être sévère. L'hypothyroïdie doit être considérée comme une cause possible de dépression chronique, particulièrement chez les femmes âgées. Avec le temps, une hypothyroïdie non traitée peut créer des troubles mentaux et du comportement, éventuellement une démence.

4) Le coma myxœdémateux
Il est rare. Il met le pronostic vital en jeu. C'est une complication d'une hypothyroïdie non traitée lorsque les taux des hormones thyroïdiennes deviennent très bas. Il peut se développer chez les patients non traités confrontés à un stress sévère, comme une infection, un acte chirurgical, ou à un froid intense. Certains médicaments, sédatifs, antalgiques, narcotiques, amiodarone et lithium, peuvent en accroître le risque. Les symptômes incluent: chute sévère de la température corporelle (hypothermie), délire, altération des fonctions pulmonaires, ralentissement du rythme cardiaque, constipation, rétention urinaire, œdèmes, stupeur, finalement un coma. Un traitement d'urgence s'impose. La mortalité est grande (30 – 60%), plus élevée chez les patients âgés et ceux présentant des problèmes cardiaques et hypothermiques persistants.
 

norkurld@zahav.net.il
Retour en haut de la page