Réponse auto-immune et trigger

Réponse auto-immune et trigger

Dans quelques maladies auto-immunes, une bactérie ou un virus déclenche une réponse immunitaire, et les anticorps ou les lymphocytes T peuvent attaquer certaines cellules de l'organisme du fait que ces dernières présentent quelques éléments de leur structure (déterminants antigéniques) ressemblant, ou communs, à une partie de la structure du micro-organisme infectant. L'exemple type est le rhumatisme articulaire aigu. Si cette maladie tire son nom des manifestations articulaires qui l'accompagnent, toute sa gravité est liée à ses conséquences cardiaques. Celles-ci sont dues à une réaction auto-immune dirigée contre différentes parties du cœur, notamment les valves. Les streptocoques, suite à une angine banale non traitée par antibiotiques, induisent en effet une réponse immunitaire qui en quelque sorte se retourne contre le cœur. Fait intéressant, de très nombreux sujets sont porteurs sains de ces streptocoques mais ne développent pas d'angines, seulement une très faible minorité développe un rhumatisme articulaire aigu. On retrouve là l'importance des facteurs génétiques, même si c'est un facteur de l'environnement (la bactérie) qui a tout déclenché.

Retour

[email protected]
Retour en haut de la page

Copyright © 2009-2019 fibrokur.com All rights reserved. בנייה וקידום אתרים