Dominance en oestrogènes et hypothyroïdie

Dominance en oestrogènes et hypothyroïdie

Le Dr. George Gillson M.D., directeur médical du laboratoire RMA à Calgary cite un exemple typique: "Une femme de 35 ans s’est fait enlever l’utérus et les ovaires, et son médecin lui a prescrit de l’œstrogène administré par voie orale. Elle ne reçoit pas de progestérone car son médecin croit qu’elle n’en a pas besoin puisqu’elle n’a plus son utérus ! Quelques mois plus tard, elle a engraissé de 15 kilos, elle est continuellement fatiguée, elle a toujours froid et ses cheveux commencent à devenir clairsemés. Les tests de la thyroïde sont normaux et son médecin dit qu’il n’y a rien qu’il peut faire de plus. Cette femme souffre d’une déficience thyroïdienne fonctionnelle à cause de l’effet de l’œstrogène non contrebalancé par la progestérone qui provoque un état de dominance en œstrogènes. Pour éviter ce problème, il aurait fallu que son médecin lui prescrive aussi de la progestérone, même si elle n’a plus son utérus afin de maintenir l'équilibre hormonal et éviter cet impact sur la thyroïde."

Retour

[email protected]
Retour en haut de la page

Copyright © 2009-2019 fibrokur.com All rights reserved. בנייה וקידום אתרים