AUTO-DIAGNOSTIC de la FIBROMYALGIE

AUTO-DIAGNOSTIC de la FIBROMYALGIE

Dr. Kurland Norbert, Kfar-Saba, Israël

De nos jours la médecine est devenue une affaire d’internet, d’émissions télévisées, de revues de vulgarisation. Il est bien d’apprendre à se connaitre, à dépister ce pourquoi on souffre, à mettre un nom sur sa maladie, c’est ne dit-on pas la moitié de la guérison. Mais l’autodiagnostic de fibromyalgie doit n’être que le point de départ pour aller consulter. Si certains signes cliniques permettent d’évoquer une fibromyalgie, il n’y a aujourd’hui aucun examen de laboratoire ou radiologique qui permet d’affirmer la fibromyalgie. Le diagnostic de fibromyalgie repose sur un interrogatoire précis, un examen clinique et la recherche de maladies qui pourraient ressembler à la fibromyalgie. Le diagnostic de fibromyalgie est un diagnostic d’élimination. En effet, de nombreuses maladies de pronostics et de traitements complètement différents peuvent simuler la fibromyalgie et doivent être éliminées avant de pouvoir parler de fibromyalgie. Parmi celles-ci, des maladies générales comme une insuffisance thyroïdienne, un diabète, une hépatite C, une mononucléose infectieuse, une maladie de Lyme; des maladies rhumatismales comme une polyarthrite rhumatoïde, une spondylarthrite ankylosante, une maladie de Sjögren, un syndrome d’hypermobilité articulaire, un lupus érythémateux disséminé; des maladies neuromusculaires comme une sclérose en plaque, une neuropathie à petites fibres, une myopathie, une myosite. Des examens complémentaires seront réclamés, orientés par les troubles et signes cliniques. C’est le rôle du médecin.

Si de tous les diagnostics, c’est le diagnostic de la fibromyalgie qui apparait en premier lorsque s’associent à des degrés divers des douleurs articulaires et musculaires, une fatigue, un épuisement, des troubles du sommeil, des troubles de la mémoire et de la concentration, des troubles digestifs et urinaires, une baisse de la sexualité, une frilosité, le tableau clinique n’est souvent pas aussi complet rendant plus difficile un autodiagnostic.

Le danger d’un autodiagnostic de fibromyalgie qui ne conduirait pas à consulter un médecin serait une automédication inutile voire dangereuse, mais surtout serait de retarder le diagnostic et le traitement d’une affection au pronostic plus sévère. En vérité, la fibromyalgie nécessite bien souvent une approche diagnostique et thérapeutique toute différente de ce qui est proposé habituellement et des liens existent entre la fibromyalgie et diverses pathologies.

AUTO-DIAGNOSTIC de la FIBROMYALGIE

[email protected]
Retour en haut de la page

Copyright © 2009-2019 fibrokur.com All rights reserved. בנייה וקידום אתרים