HYPOTHYROIDIE CENTRALE

HYPOTHYROIDIE CENTRALE

De 5 à 10% des cas d'hypothyroïdies.
L'hypothyroïdie centrale est définie par une réduction des hormones thyroïdiennes circulantes, résultat d'une stimulation inadéquate d'une glande thyroïde normale par la TSH. Cela signifie que la glande pituitaire ne parvient pas à envoyer un message, via la TSH, à la thyroïde afin qu'elle produise ses hormones. L'hypothyroïdie centrale est dite secondaire lorsque le trouble est d'origine pituitaire, parfois appelé tertiaire en cas de dysfonction hypothalamique. Les causes incluent tous les processus pathologiques qui peuvent affecter la glande pituitaire ou l'hypothalamus: tumeurs, syndrome de Sheehan, hypopituitarisme idiopathique, maladies invasives (sarcoïdose, histiocytose, hypophyse lymphocytaire). L'hypothyroïdie centrale est fréquente chez les patients irradiés pour des tumeurs pituitaires, des tumeurs nasopharyngiennes, des tumeurs des sinus sphénoïdiens et éthmoïdiens, ou des tumeurs cérébrales (Cliquez ici).

Les signes et les symptômes de l'hypothyroïdie centrale miment ceux de l'hypothyroïdie habituelle, c'est pourquoi cette pathologie est de diagnostic difficile. Une T4 libre basse et une TSH basse, avec des signes et des symptômes d'hypothyroïdie, orientent directement vers le diagnostic. Malheureusement, cependant, la TSH est le plus fréquemment dans la norme en cas d'hypothyroïdie centrale, créant la confusion. Si une cause pituitaire ou hypothalamique est suspectée, un examen par imagerie résonnance magnétique (IRM) du crâne sera demandé. Puisque la TSH n'a pas son utilité dans le dépistage cette affection, un test spécial, connu comme le test de stimulation par la TRH (Thyropropin Releasing Hormone) pourra aider à déterminer si l'hypothyroïdie est causée par un trouble hypothalamo/pituitaire. Ces investigations seront faites au cas par cas.
 

norkurld@zahav.net.il
Retour en haut de la page