HYPOTHYROIDIE après traitement pour HYPERTHYROIDIE

HYPOTHYROIDIE après traitement pour HYPERTHYROIDIE

L'hypothyroïdie survient souvent chez les individus hyperthyroïdiens. Cela se produit en l'absence de tout traitement ou dans les suites d'un traitement par des drogues antithyroïdiennes (méthimazole ou propylthiouracil) mettant la glande au repos, ou d'un traitement par l'iode radioactif, ou après un acte chirurgical. Ces deux derniers traitements, détruisant ou réalisant l'ablation partielle du tissu thyroïdien, accroissent l'incidence de l'hypothyroïdie et en raccourcissent son délai d'apparition. En ce qui concerne les drogues antithyroïdiennes, ce délai peut être de vingt à trente ans.

Le traitement par l'iode radioactif est plus souvent proposé en première intention chez le sujet âgé, à l'inverse de ce qui est pratiqué chez le patient jeune. Une étude rétrospective entre avril 1999 et février 2004, réalisée au Centre de Médecine Nucléaire Jean Perrin de Clermont-Ferrand sur 270 sujets hyperthyroïdiens (dont 150 âgés de plus de 65 ans), observe, avec un suivi de 12 mois, un retour à l'euthyroïdie (fonction thyroïdienne normale) chez 56,5% des patients âgés, alors que la population plus jeune est en hypothyroïdie dans 73,6% des cas. Le résultat est interprété par une moindre incidence de l'hyperthyroïdie de Basedow chez le sujet âgé.
 

norkurld@zahav.net.il
Retour en haut de la page