L'ASPECT GENETIQUE DE LA FIBROMYALGIE

L'ASPECT  GENETIQUE  DE  LA  FIBROMYALGIE

La fibromyalgie est une maladie génétique, héréditaire. Elle peut affecter une famille entière. Je traite une mère, ses deux filles et son jeune garçon. Lorsque les deux parents sont atteints de la maladie, tous les enfants seront fibromyalgiques (il existe une forme pédiatrique de la FMS). Le docteur Paul St. Amand a traité les membres d'une même famille s'échelonnant sur trois générations, dont une fillette âgée de deux ans. Quelques unes de mes patientes ont manifesté leur maladie qu'une fois passé leurs soixante-dix printemps, l'une à 80 ans.

Ce large éventail de l'âge d'apparition de la maladie est impossible à expliquer par la présence d'un seul gène défectueux. C'est pourquoi il semble que dans la pathogénie de la fibromyalgie plusieurs gènes soient en cause. Le nombre de gènes responsables, couvrant une palette allant de gènes mineurs (récessifs) à des gènes plus dommageables (dominants), permet toutes les sortes de combinaisons qui vont déterminer l'âge d'apparition de la maladie ainsi que la sévérité des symptômes. Chez ceux qui n'auraient qu'un défaut mineur dans la séquence des acides aminés des gènes en cause, la maladie peut pratiquement ne jamais se manifester ou jamais complètement, voire même transitoirement ou épisodiquement. Cette disposition génétique explique qu'un individu puisse être le premier membre de sa famille à exprimer cliniquement la maladie, ses ascendants étant, pour ainsi dire, des porteurs sains.

Puisque 85% des fibromyalgiques sont des femmes, il paraît logique d'admettre qu'au moins un gène défectueux soit localisé sur le chromosome X.

norkurld@zahav.net.il
Retour en haut de la page