LES CAUSES DE LA FIBROMYALGIE

 LES  CAUSES  DE  LA  FIBROMYALGIE


LES THEORIES

Il existe de nombreuses théories sur les causes de la fibromyalgie ou sur les causes sous-jacentes de ce syndrome. Ces théories incriminent un peu de tout, allant d'une altération métabolique au niveau du cerveau, à un trouble du sommeil, à des facteurs déclenchant (trigger points). Aucune théorie n'a fait ses preuves ni n'a l'approbation de tous. Cependant, quelques anomalies physiologiques ont été mises en évidence, justifiant certaines approches thérapeutiques.

La recherche suggère de nombreux facteurs favorisant la fibromyalgie:

   Toutes sortes de traumatismes sont reconnus comme pouvoir précipiter la maladie, un accident, léger ou sévère (particulièrement le "coup du lapin" aux cervicales), le traumatisme d'un quelconque acte chirurgical, voire une césarienne ou une intervention dentaire. Toutes sources de douleurs entretiendra ou aggravera la fibromyalgie.

  Un dysfonctionnement de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien(Cliquer ici)

  Un stress émotionnel, physique ou mental

  Une hypothyroïdie (Cliquer ici)

De récentes études montrent que plus de 50% des patients souffrant de fibromyalgie ont une fonction thyroïdienne basse.

  Une sérotonine basse

Toutes sortes d'antidépresseurs (tricycliques, SSRIs et SNRIs) sont tentés dans le but d'augmenter les niveaux bas de sérotonine et de norépinéphrine trouvés chez de nombreux fibromyalgiques.

  Une dysfonction surrénalienne

  Des déséquilibres endocriniens, dont la dominance en œstrogène

  Toutes sortes d'infections virales (mononucléose infectieuse, CMV), infections mycoplasmiques ou bactériennes

  Une pathologie de l'articulation temporo-maxillaire dans le cadre d'un syndrome de Costen

  Les troubles du sommeil (Cliquer ici)

La vérité est que nous n'avons aucune certitude sur ce qui cause la fibromyalgie. Etant une maladie génétique, les facteurs favorisant la survenue de la maladie apparaissent davantage comme révélateurs des symptômes plutôt qu'inducteurs ou sa cause fondamentale.

Bien qu'il soit commun d'incriminer un traumatisme physique ou psychique, une infection ou autre maladie comme facteur déclenchant, la fibromyalgie serait probablement survenue sans cet évènement traumatique ou autre.

Il est difficile de déterminer si les dysfonctions, déséquilibres et autres troubles hormonaux sont la cause ou les conséquences de la fibromyalgie.

LES RESULTATS DE LABORATOIRE

Divers études biologiques confirment l'étendue des méfaits de la fibromyalgie. Il a été démontré l'existence de perturbations significatives, en plus ou en moins, dans la production d'hormones, de neuromédiateurs et de diverses autres molécules et substances chimiques. On reporte des taux bas de l'hormone de croissance, du facteur de croissance de l'insuline IGF-1, de la vitamine K, de la sérotonine, du calcium libre ionisé, de la calcitonine, du cortisol libre urinaire, de certains acides aminés, du neuropeptide Y, dans la numération des cellules T. D'autres s'avèrent augmentés: la prolactine, la substance P, l'enzyme de conversion de l'angiotensine, l'hormone de stimulation thyroïdienne (TSH), diverses cytokines et chemokines, et l'acide hyaluronique dans une seule étude. Des biopsies cutanées ont montré un excès de cytokines et d'immunoglobulines G dans le derme.

Tant d'altérations de tests biologiques montrent combien de tissus et de systèmes peuvent être affectés dans la fibromyalgie.

norkurld@zahav.net.il
Retour en haut de la page