COMMENT AGIT LA GUAIFENESIN

COMMENT  AGIT  LA  GUAIFENESIN

 

La GUAIFENESIN assiste les reins à excréter les phosphates

La GUAIFENESIN assiste les reins à excréter les phosphates. La GUAIFENESIN agit au niveau du rein sur les cellules des tubules proximaux. Elle se lie à des récepteurs dans ces cellules, leur permettant d'ouvrir largement leurs mailles et ainsi d'augmenter le taux d'excrétion des phosphates dans l'urine primitive. Dès lors que les reins vont éliminer davantage de phosphates, toutes les cellules fibromyalgiques du corps vont être elles-mêmes petit à petit purgées de leurs excès de phosphates par un mécanisme comparable à un système de vase communiquant. Facilitant le drainage des phosphates par les reins, la GUAIFENESIN purge en conséquence les cellules fibromyalgiques de leurs substances nuisibles.

Cela rappelle nos canalisations domestiques. Imaginons un robinet central muni d'un filtre (le rein) qui draine une canalisation centrale (le sang) dans laquelle se déversent des milliers de petits réservoirs (les cellules fibromyalgiques) ayant collectées de l'eau de pluie. Lorsqu'on ouvre le robinet, c'est sous pression que l'eau des petits réservoirs va être attirée vers la canalisation centrale puis vers le filtre, quelles que soient les distances respectives entre les réservoirs et le robinet. En fin de compte, la quantité d'eau des réservoirs sera diminuée proportionnellement à celle expulsée par le robinet à travers son filtre.

Grâce à la GUAIFENESIN, les débris métaboliques par lots successifs seront retirés des cellules et des tissus affectés. Les cellules libérées de leurs débris métaboliques vont à nouveau produire tout l'ATP requis. L'ATP, qui contrôle toutes sortes de pompes biologiques, va donc pomper le calcium intracellulaire de son siège anormal vers son réservoir  naturel ou hors de la cellule dans la circulation sanguine. Les cellules ne seront plus en hyperactivité 24 heures sur 24. Les cellules vont alors pouvoir respecter les phases de repos physiologiques et restaurer leurs systèmes énergétiques.

La GUAIFENESIN ne corrigeant pas le trouble rénal spécifique de la maladie, elle fera l'objet d'un traitement permanent afin de maintenir l'excrétion efficace des phosphates.

 

La GUAIFENESIN et les salicylates

La GUAIFENESIN, lorsqu'elle est utilisée dans la fibromyalgie, n'agit pas en présence de salicylates dans le sang. L'aspirine et tous les autres salicylates, contenus en particulier dans les cosmétiques, bloquent l'action de la GUAIFENESIN. Toutes les cellules possèdent à leur surface des milliers de récepteurs naturels. Les médicaments sont étudiés pour se loger électivement sur tels ou tels récepteurs qui vont autoriser leurs modes d'action respectifs, favorisant une fonction cellulaire ou l'inhibant. Dans les reins, ce sont les cellules des tubules proximaux qui habitent les récepteurs de la GUAIFENESIN. Malheureusement, les salicylates se lient à ces mêmes récepteurs, et cette affinité est de plus préférentielle. Les salicylates vont donc occuper prioritairement les récepteurs de la GUAIFENESIN. La seule présence d'une infime quantité de salicylates va donc empêcher l'intervention de la GUAIFENESIN sur les cellules des tubules proximaux. En présence de salicylates, la GUAIFENESIN conservera son action mucolytique, puisque cette dernière est mise en jeu ailleurs et concerne d'autres récepteurs, mais elle sera inactive, inefficace contre la fibromyalgie.

 

Que permet d'expliquer la théorie de la rétention des phosphates?

Elle explique:

Ce qui cause tous les symptômes de la fibromyalgie;

Que tous les symptômes, aussi divers soient-ils, sont rattachés à une même maladie et résultent d'une même dysfonction sous-jacente;

Pourquoi les symptômes peuvent être discrets ou sévères selon le taux, génétiquement déterminé, des enzymes rénaux défectueux;

Que les dysfonctions et par conséquent les symptômes siègent où les phosphates sont stockés en excès;

Que toutes les cellules de l'organisme sont potentiellement concernées, toutes n'étant pas affecté de la même façon ni en même temps;

Pourquoi l'accumulation des phosphates dans les cellules se fait de façon progressive et par conséquent les symptômes apparaissent progressivement;

Pourquoi les symptômes varient tant en intensité qu'en fréquence, et pourquoi ils peuvent se modifier d'une semaine à l'autre chez certains, s'en aller et revenir sans raison, ou se maintenir stables pendant des années chez d'autres;

Que la fibromyalgie peut apparaître à tout âge;

Que plus les phosphates sont stockés en de multiples endroits, plus les dysfonctions et les symptômes s'accroissent et s'additionnent;  

Que l'extension de la maladie est déterminée par la permanence sur des années des mouvements intra et extracellulaires des phosphates en excès;

Pourquoi la GUAIFENESIN traite l'ensemble des symptômes;

Que l'efficacité durable de la GUAIFENESIN sur l'ensemble des symptômes montre qu'ils sont étroitement liés;

Ce qui cause les enflures et les bosses trouvées au "mapping";

Pourquoi ces enflures et ces bosses diminuent graduellement une fois atteinte la dose thérapeutique de GUAIFENESIN, pour finir par disparaître;         

Pourquoi la GUAIFENESIN est bloquée par les salicylates dans son usage contre la fibromyalgie;

Pourquoi la GUAIFENESIN est un traitement à vie jusqu'à ce qu'une thérapie génique soit trouvée pour réparer le trouble génétique à l'origine de la maladie.

 

Discussion

La théorie de la rétention des phosphates explique comment et pourquoi la GUAIFENESIN marche dans la fibromyalgie. Des études rapportent une augmentation des phosphates dans les urines lors de la prise de GUAIFENESIN, d'autres ne le démontrent pas. Cela ne change pas le fait que la GUAIFENESIN aide de façon significative la plupart des patients qui l'utilisent correctement. Le fait que la GUAIFENESIN marche est bien plus important que de savoir comment elle marche. Rappelons qu'il existe de nombreux médicaments efficaces dans diverses maladies sur lesquels nous savons bien peu de choses sur leur mécanisme d'action. La théorie de la rétention des phosphates est réfutée par certains. C'est parfaitement leur droit, comme celui de défendre une autre théorie. Précisons que la théorie de la rétention des phosphates tente d'expliquer comment la GUAIFENESIN a une action thérapeutique contre la fibromyalgie et non pas si elle a une action thérapeutique. Certains contestent l'efficacité de la GUAIFENESIN. C'est aussi leur droit. Ce qui est indéniable, c'est que la GUAIFENESIN a transformé la vie de milliers de fibromyalgiques à travers le monde. Ce sont ces mêmes patients qui avaient consulté de nombreux médecins sur des années et qui avaient tenté, en vain, des dizaines de traitements. Seule la GUAIFENESIN a su leur procurer une amélioration durable de leurs symptômes. Et comment contester le fait que toute interruption du traitement verrait décliner leur santé, avec le retour de tous leurs symptômes d'antan. (Cliquer ici)

norkurld@zahav.net.il
Retour en haut de la page